Accueil » Le bulletin de salaire du footballeur Keylor Navas dévoilé : le PSG paie-t-il trop de charges ?

Le bulletin de salaire du footballeur Keylor Navas dévoilé : le PSG paie-t-il trop de charges ?

D’autres informations disponibles dans l’article du journal le 20 minutes.

N’hésitez pas à nous contacter : contact@prominis.fr

Visitez notre site

Suivez-nous sur LinkedIn

La fiche de paie d’une star du PSG, le gardien de but venu du Real Madrid Keylor Navas, a été diffusé sur les réseaux sociaux. Il émarge à plus de 800.000€ par mois avec un salaire horaire de 5.563 € !

L’intéressé a préféré en rire : « Ne vous étonnez pas si vous entendez un jour que j’ai acheté une villa à Miami, un immeuble en Chine ou un appartement à Paris ! »

Les finances publiques se réjouissent-elles aussi de sa présence en France ? Analysons ce document.

Cotisations maximales, indemnisations plafonnées

Son employeur, le Paris Saint-Germain, règle des cotisations à l’assurance-maladie sur la totalité de son salaire brut de 960.574 €. La sécurité sociale encaisse pour le seul mois de septembre 124.875 € au titre de l’assurance maladie et invalidité décès. Pourtant Keylor Navas ne se fera pas mieux rembourser ses médicaments qu’un salarié au SMIC !

Cette cotisation finance aussi les arrêts maladies, renforcée par la cotisation « accident du travail – maladies professionnelles » que le club de football paie à hauteur de 7.972 €. En cas de blessure, la sécurité sociale versera le premier mois une indemnité maximale de 203€ par jour puis 270€ par jour à partir du 29e jour. Au maximum l’indemnité couvrira donc 1% du salaire du joueur pour une cotisation sur 100% de son salaire !

Un bel avantage fiscal

Si M. Navas était un joueur français, son salaire soumis à impôt serait de presque 890.000 €. Pourtant il bénéficie d’un abattement de plus de 300.000€ pour « impatriation ».

Pourquoi cet avantage ? Vu de l’étranger, la France a parfois l’image d’un enfer fiscal. Pour attirer les talents, cet avantage fiscal avait été créé au bénéfice de ceux qui viennent travailler en France. Le football français bénéficie largement de cette mesure pour attirer les Neymar ou autre Navas !

En définitive, le salaire de Navas subit 40% de charges sociales et le joueur ne paie des impôts que sur les 2/3 de son salaire. Au final, ni le PSG ni le joueur n’ont trop à se plaindre.

PSG : peut mieux faire

Cependant, il reste un problème: les cotisations retraite productrices de droits sont plafonnées à 1.35% du salaire du gardien de but et le PSG n’a rien prévu comme épargne retraite d’entreprise.

Ils peuvent me contacter, il existe des dispositifs très avantageux qu’ils n’utilisent pas !

2 commentaires

  1. François Méric dit

    Bonjour,
    merci pour cet éclairage technique. C’est le genre d’analyse qui peut aider à élever le débat autour de ces questions.
    Juste un petit conseil: relisez vos textes. Les fautes d’accord, de syntaxe ou plus subjectivement, de style, enlèvent un gros « pourcentage du crédit » qu’on peut accorder à l’auteur. 😉

    • Cher Mr. Méric,
      Je suis entièrement d’accord avec vous, et en effet, il peut arriver que quelques « coquilles » subsistent malheureusement sur l’un ou l’autre article.
      Quant au style, oui nous essayons de l’adapter pour le rendre au fil du temps le plus clair possible.
      N’hésitez pas à consulter nos derniers articles et à nous donner votre feedback ! 🙂
      Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.