Accueil » Investir dans un ETF n’a pas de sens

Investir dans un ETF n’a pas de sens

Investir c’est donner sa confiance, acheter un ETF est un non-choix.

 

Les ETF ont le vent en poupe pour des raisons assez convaincantes. Un ETF est un fond qui réplique la performance d’un indice, c’est-à-dire d’un panier de titres financiers (par exemple d’actions). Leur forte diversification et leur faible coût leur permettent de donner souvent une meilleure performance que des fonds traditionnels, gérés activement, c’est à dire où le gérant sélectionne les actions qui lui paraissent les plus intéressantes.

Mas qu’est-ce qu’investir ? Investir c’est choisir, c’est donner sa confiance. En achetant des actions d’entreprise, en devenant propriétaire d’entreprise un investisseur risque sa confiance dans un projet d’entreprise qui l’a convaincu.

 

La performance masque la réalité.

Imaginez-vous aller dans une zone industrielle et acheter 1% de toutes les entreprises qui s‘y trouvent ? Cela vous paraît absurde ? Ça l’est, et c’est pourtant semblable au fonctionnement d’un ETF.

Plus profondément si les ETF ont le vent en poupe c’est que les acteurs financiers (épargnants, conseillers financiers…) ne cherchent qu’une chose quand ils choisissent un support d’investissement : la meilleure performance possible. Cela peut paraitre évident et naturel. Mais cela déconnecte complètement l’investissement financier de sa véritable nature : l’épargne des ménages est investie dans l’économie pour soutenir son développement. La valorisation de cette épargne, la rentabilité de l’argent investi se traduit ensuite par une performance mesurable. Mais en ne regardant que le thermomètre on oublie le but de la démarche. Comme un Doliprane qui calme la fièvre mais ne guérit pas la maladie.

Il y aurait aussi beaucoup à dire sur le côté artificiel des ETF. Ce sont des fonds cotés en permanence, ce qui est une curiosité en soi, à moi d’être un trader rivé aux marchés. Et beaucoup d’entre eux sont dit « synthétiques » c’est à dire qu’ils ne détiennent pas les actions dont ils répliquent la performance, ils obtiennent ce résultat grâce à un produit dérivé appelé swap. Cette complexité me paraît peu adaptée à l’épargnant moyen.

 

Se remettre en cause.

Pour autant la situation habituelle, sans ETF, est-elle parfaite ?

Voici comment fonctionne généralement le circuit des placements financiers : un particulier rencontre un conseiller financier qui leur conseille un fonds dont le gérant sélectionne les entreprises dans lesquelles le client final sera investi.

Le client a choisi son conseiller selon la confiance qu’il lui donne, le conseiller a choisi les fonds selon se propres critères (possiblement selon le niveau de commissions qu’il perçoit), le gérant a sélectionné les entreprises selon une analyse financière et parfois extra-financière.

Il y a beaucoup d’étapes qui empêche le client d’avoir fait un choix conscient et éclairé de la destination de son argent.

C’est pourquoi il me semble qu’une meilleure solution est que les clients soient investis directement dans les entreprises, sans l’intermédiaire de fonds ou de produits financiers. L’épargnant sait dans quoi il est investi, peut s’intéresser à la vie des entreprises dont il est partiellement propriétaire, et il a le droit de voter en assemblée générale. Il confie à un professionnel le soin de sélectionner les entreprises selon un processus de gestion qui lui a été clairement présenté et donc qu’il a choisi. Il a un accès direct au gérant, c’est à dire au responsable des décisions d’investissement, sans l’intermédiaire de commerciaux. Il peut visiter les entreprises avec le gérant.

Cette solution est appelée gestion sous mandat de titres vifs. Elle est ancienne mais a été délaissée pour laisser la place aux fonds standardisés qui coûtent moins cher aux sociétés de gestion.

 

Chez Prominis nous avons choisi de proposer cette solution à nos clients quand cela est possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.