Accueil » Investir dans l’or : la solution en cas de crise ?

Investir dans l’or : la solution en cas de crise ?

Entretien avec Arnaud Du Plessis, gérant de CPR Invest Global Gold Mines

Qu’est-ce que l’or et en quoi l’or peut être une solution d’investissement pour placer son argent ?

L’or est une réserve de valeur universellement reconnue. Depuis le début de l’année 2020, les actions françaises et européennes sont en baisse d’environ 15%. Sur la même période, le cours de l’or libellé en euros est en augmentation de 20%. Dans un tel contexte, détenir de l’or aurait constitué une diversification efficace pour compenser la baisse des marchés actions.

On entend souvent dire que l’or n’a pas de valeur car il ne distribue pas de revenus. Il est donc difficile de connaître son prix normal. Mais l’or est aussi un actif travaillé par les entreprises, par exemple dans les mines. Alors est-ce qu’il est préférable d’investir dans les lingots d’or ou faut-il privilégier l’investissement dans les mines d’or ?

La demande de l’or se répartit dans les secteurs suivants : secteur bijoutier (50%), demande industrielle (7,5%), achats des banques centrales (15%), placements financiers (27,5%).

Du côté de l’offre, de la production, il existe les mines d’or qui sont une façon plus dynamique d’investir dans l’or. C’est une façon intéressante de compléter son investissement dans l’or physique (lingots, pièces, etc.). Il existe un effet de levier quand on investit dans les mines d’or car les évolutions de leur cours amplifient généralement les variations du cours de l’or, à la hausse ou à la baisse. Quand celui-ci augmente de 1%, les mines d’or ont tendance à progresser de 2 à 2,5% et similairement à la baisse.

Nous constatons aujourd’hui que les banques centrales font ce que l’on pourrait appeler de la planche à billets, que l’endettement public augmente fortement. On pourrait donc craindre une perte de la valeur de la monnaie, voire un risque d’inflation à moyen terme. Est-ce le contexte idéal pour investir dans l’or ?

Etant donné l’incertitude économique qui va perdurer, les banques centrales n’auront d’autre choix que de maintenir une politique monétaire accommodante. Ce qui signifie que les taux réels vont rester bas pendant longtemps, au moins sans doute jusqu’à la fin de 2021. Cela constitue un environnement idéal pour investir dans l’or.

En revanche, un élément peut freiner l’attrait de l’investissement dans l’or. Aujourd’hui, il est à son plus haut niveau historique, au même niveau qu’au sommet de 2011, mais les arbres ne montent pas jusqu’au ciel… Dans ce contexte, est-il encore pertinent d’investir dans cette classe d’actifs ?

Si en effet les cours de l’or sont revenus à leur point le plus haut de septembre 2011, en revanche les cours des mines d’or restent 30% inférieurs à leur plus haut historique. Et pourtant la situation financière est aujourd’hui bien meilleure qu’elle ne l’était en 2011. Rarement le contexte n’a été aussi favorable à l’investissement dans les mines d’or. Leur potentiel d’appréciation est encore très significatif.

Vous gérez CPR Invest Global Gold Mines, un fonds investi dans les mines d’or. Pouvez-vous nous le présenter ?

C’est un fonds d’actions internationales qui offre aux investisseurs une exposition assez diversifiée et équilibrée à l’industrie aurifère, à travers des investissements aussi bien dans de grandes entreprises que dans de petites sociétés plus dynamiques présentant un profil de risque plus important. Il offre aussi la possibilité d’investir dans d’autres métaux précieux (comme l’argent par exemple, le platine ou d’autres minerais précieux) ainsi que dans des structures un peu plus particulières qu’on appelle sociétés de royauté qui financent l’industrie aurifère en échange d’une partie de leur production. C’est un bon moyen pour un investisseur d’avoir une exposition diversifiée à cette classe d’actif, tant d’un point de vue géographique que de société cible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.